LE TATOUAGE NUMÉRIQUE POUR LUTTER CONTRE LES FUITES, LES DÉTOURNEMENTS ET LES FALSIFICATIONS DE DONNÉES SENSIBLES

Dans son principe le tatouage (watermarking) consiste à insérer ou dissimuler de manière imperceptible dans un support hôte (e.g., une image, une base de données, un document) un message qui peut servir à la protection de ce support en termes de droits d’auteur, d’intégrité ou de traçabilité (e.g., dissimulation dans le support hôte des identifiants d’un ou des utilisateurs ou d’un acheteur), etc. Par définition le support hôte est accessible tout en étant protégé par le message caché. La protection est indépendante du format de stockage des données et n’interfère pas dans les usages car le message est dissimulé de manière imperceptible. Cette versatilité fait du tatouage une solution très intéressante dans la protection de données sensibles.

La figure suivante présente un exemple de déploiement de cette technologie dans le cas de la protection de la propriété intellectuelle d’images.

Par rapport à ses concurrents dans le domaine du tatouage, WaToo propose des solutions de protection et de traçabilité de documents et de données qui s’appuient sur du tatouage réversible. La propriété de réversibilité garantie qu’il est possible de supprimer le tatouage du document tatoué et de retrouver exactement le support hôte original.